Garde du Pont MARZAN : site officiel du club de foot de MARZAN - footeo

Presse 2012-2013

 

Ouest France - 25 février 2013

(Cliquer sur l'article pour agrandir)

 

NDLR : Marzan se situe bien en DRH et non en PH comme indiqué par erreur.

 

Le Télégramme - 18 février 2013

GP Marzan - Espérance Ruffiac : 0-2. Ruffiac opportuniste


Mathématiquement, l'Espérance de Ruffiac a réalisé la bonne opération, hier, sur le sol d'une équipe de Marzan qui, en fait, ne parvint jamais à trouver la solution du problème posé par son adversaire. Adversaire qui, après seulement treize minutes de jeu, ouvrait le score par Lanoe qui profitait d'un ballon tergiversé par la défense pour ouvrir le score. « Nous étions organisés pour bien défendre et si nous avons subi en première période, nous avons aussi bien négocié nos situations de contres », commentait François Rémy, l'entraîneur de l'Espérance. Car, en effet, hormis quelques situations, à défaut d'occasions franches, les joueurs de Dominique Trigodet ne parvinrent que trop rarement à s'approcher du but de l'Espérance. Ce scénario fut également celui de la seconde période, même si la poussée de Marzan fut plus évidente. Poussée infructueuse, d'autant que Ruffiac se mettait définitivement à l'abri (77e) sur un deuxième but de Rolland. En réalité, un exploit personnel de Rolland qui éliminait deux adversaires avant d'effacer le gardien et de marquer dans le but vide. 2 à 0 : la cause était entendue même si Marzan, à cinq minutes du terme, échoua dans une balle de réduction de score par Gougeon qui échouait sur la barre. Le mérite en revenait essentiellement à l'Espérance qui avait su bien gérer sa fin de match.

Arbitre : M. Lebreton. BUTS. Espérance de Ruffiac : Lanoe (13e), Rolland (77e).

 

Le Télégramme - 11 février 2013

DHR/ GSC Moréac - GP Marzan : 0-3. Marzan logiquement

 

Difficile retour (défaite 3-0) sur le terrain pour les hommes de Laurent Carnac qui, après neuf semaines sans jouer et plusieurs joueurs suspendus (dernier match le 10 décembre), recevaient Marzan sur une pelouse détrempée.


Les Marzannais étaient dominateurs dès le coup d'envoi. Partis à l'assaut des buts de Jéhanno dès le coup d'envoi, les hommes de l'entraîneur de la GP Marzan, Dominique Trigodet, posaient son empreinte sur la rencontre. Dès la 6e minute, Aurélien Bizeul aurait pu ouvrir le score suite à un bon débordement de Lorieau. Cet avertissement allait réveiller les joueurs de Moréac qui s'enhardissaient pour mener quelques banderilles devant les buts de Charrier. Mais, incapables de poser le jeu, Jégado, Le Bot, et Le Ficher pour les locaux ne pourront desserrer l'étau de la défense visiteuse, bien organisée autour de Mellec.

Deux buts avant la pause

Et logiquement, suite à un bon mouvement d'ensemble, c'est Ronan Thacé qui, en embuscade, reprenait un des nombreux bons centres de Lorieau (34e). Moréac avait du mal sur ce terrain difficile et, à la 43e minute, parti du rond central et après avoir grillé la politesse à trois adversaires, Aurélien Bizeul se présentait seul devant l'infortuné Jéhanno qui s'inclinait pour la seconde fois. 0-2 à la mi-temps, il n'y avait rien à redire. Voulant apporter du sang neuf, Laurent Carnac faisait entrer Nicolas Le Bot et Corbel, dès le début de la deuxième mi-temps. Mais si les locaux semblaient mieux rentrer dans ce match, les tentatives de Le Guernevé, Pésigot ou Corbel ne donnaient rien et étaient annihilées par une défense bien organisée devant le gardien et capitaine Charrier.

Lorieau clôt la marque

Durant ces 45 dernières minutes, les visiteurs se contenteront de bien défendre et procéder par contres attaques et l'une d'elle s'avérera la bonne grâce à Lorieau (87e). Les Marzannais n'ont pas volé leur succès devant une équipe de Moréac courageuse mais, où le manque de compétition, s'est fait cruellement sentir.

Arbitre : M. Bonin, assisté de J.-P. Le Bot et C. Da Silva. BUTS. Marzan : Ronan Thacé (34e), Aurélien Bizeul (43e), Lorieau (87e).

 

Maxime Pésigot (à droite), qui tâcle Franck Brossard, et les Moréacois se sont logiquement inclinés, à domicile, face à de coriaces Marzannais. Photo Le Télégramme

 

Ouest France - 11 février 2013

(Cliquer sur l'article pour agrandir)

 

 

Site www.foot56.fr - 10 février 2013

 

DRH - GSC MORÉAC tombe sur un os nommé GP MARZAN

 

Supérieurs dans le jeu et dans l'envie, les Marzannais ont infligé une défaite sans appel à des Moréacois à court de compétition.



La GP Marzan de Stéphane Frocrain (au centre) s'est imposée de la tête et des épaules sur la pelouse de la GSC Moréac de Nicolas Le Bot (avec le ballon).
La GP Marzan de Stéphane Frocrain (au centre) s'est imposée de la tête et des épaules sur la pelouse de la GSC Moréac de Nicolas Le Bot (avec le ballon).

 

Une surprise ? Vous voulez rire ! La GP Marzan, luttant plutôt pour le maintien jusqu'ici, a parfaitement négocié son déplacement chez la GSC Moréac, en lice pour l'accession. Les joueurs de Dominique Trigodet n'ont laissé aucune chance à ceux de Laurent Carnac, en réalisant un break conséquent juste avant la pause et en gérant la seconde période sans grand souci. Et ce succès, les Marzannais l'ont décroché à quatorze, comme le soulignait leur entraîneur à l'issue de la partie. Les entrées en jeu de Frocrain, Gougeon et surtout de l'excellent Kerrouault ont permis de maintenir la pression sur l'arrière-garde moréacoise et de porter sans cesse le danger sur les buts de Jéhanno.
Pour Moréac, en revanche, le coup paraissait rude. Mais à y regarder de plus près, cette finalité n'était pas vraiment évitable. Les longues semaines sans compétition officielle, associées à des absences de poids, ne pouvaient provoquer qu'un accident de parcours. Un mal pour un bien pour la GSC Moréac ? Telle est la question...

Régis Cogard

LES TEMPS FORTS

8ème : sur un ballon contré, le latéral gauche de Moréac, Charlot, presse le gardien marzannais, Charrier, et l'oblige à éloigner le danger en taclant.
19ème : centre ultra dangereux du Marzannais Lorieau, dégagé au plus pressé par le défenseur de Moréac, Le Guernevé.
36ème : Lorieau sert Bompoil, totalement esseulé, au second poteau. L'arrière gauche marzannais a tout le temps d'ajuster Jéhanno et place le cuir dans le petit filet opposé (0-1).
45ème +2 : le milieu axial de la GP Marzan, Au. Bizeul, s'offre un véritable festival dans l'axe. Grillant la politesse à trois adversaires, il se faufile et arrive jusqu'au portier moréacois. Serein, il le trompe de près d'un tir à ras du sol (0-2).
53ème : Au. Bizeul sème la panique sur l'aile droite et arme en force. Son tir longe la ligne de but de Moréac.
75ème : centre du Moréacois Le Guernevé repoussé par Charrier sur Pésigot qui n'en profite pas.
77ème : Pésigot récupère le ballon dans la surface marzannaise et centre fort devant le but. Aucun de ses partenaires n'arrive à couper la trajectoire de la balle.
81ème : l'attaquant de la GP Marzan, Gougeon, se retrouve excentré, mais parvient à armer. Jéhanno repousse du pied.
83ème : percée du capitaine de la GSC Moréac, Le Ficher, au milieu de terrain, qui décale Le Guernevé sur la droite. Près à faire mouche, ce dernier est repris par Mellec qui le tacle proprement.
89ème : contre marzannais avec Mellec à l'ouverture. Le défenseur central de la GP Marzan sert Gougeon dans le " trou ", qui évite la sortie de Jéhanno, venu à sa rencontre. Son centre dans la surface parvient jusqu'aux pieds de Lorieau qui triple tranquillement la mise du pointu (0-3).

Laurent Carnac (GSC Moréac) : « J'espère que cette défaite va nous mettre un bon coup de pied au c... »

Laurent Carnac (GSC Moréac)
« Il a manqué un peu de tout. Nous savions que ça allait être compliqué face à une belle équipe, après deux mois sans avoir joué. Nous n’étions pas dedans en première mi-temps et n’avons pas réussi à marquer ce petit but en seconde pour déclencher la suite des événements. Nous perdons surtout ce match en première mi-temps. J'espère que cette défaite va nous mettre un bon coup de pied au c..., car nous avons un gros calendrier derrière, en affrontant Ploërmel et Redon. Il n'y a rien à redire sur la victoire de Marzan. »

Dominique Trigodet (GP Marzan)
« Notre victoire est méritée, le score aurait même pu être plus sévère. Nous avons un peu changé de système et je disposais d’un groupe au complet que j’espère conserver le plus longtemps possible. C’est notre match le plus abouti de la saison, face à l’un des cadors du groupe, même si eux manquaient de rythme. La manière était là. Je suis satisfait sur toute la ligne, car même lorsque j'ai fait des changements, ça ne s'est pas vu. Les remplaçants ont apporté autre chose. J'espère que c'est le début d'une série. »


DRH - Groupe E (13ème journée)
À Moréac, Stade Alfred Le Biavant : GP Marzan bat GSC Moréac : 3-0 (2-0)
Arbitre : M. Bodin
Spectateurs : environ 400
Terrain : très abîmé
Buts. Bompoil (36ème), Au. Bizeul (45ème +2), Lorieau (89ème) pour GP Marzan.
GSC Moréac : Jéhanno - Le Guernevé, Charlot, Allano, Jaglin - Le Paih, Pésigot, Le Galliard, Le Ficher (cap) - Jégado, F. Le Bot puis N. Le Bot, Le Moguedec et Corbel.
Entraîneur : Laurent Carnac.
GP Marzan : Charrier (cap) - Rio, Bompoil, Al. Bizeul, Mellec - Dubot, Lorieau, Brossard, Au. Bizeul - Thacé, Oillic puis Frocrain, Kerrouault, Gougeon.
Entraîneur : Dominique Trigodet.


GSC Moréac, saison 2012-2013.
GSC Moréac, saison 2012-2013.


GP Marzan, saison 2012-2013.
GP Marzan, saison 2012-2013.

 

Le Télégramme - 14 janvier 2013

Saint-Avé - Marzan : 3-2. Saint-Avé s'en sort très bien

 

L'ES Saint-Avé a obtenu une victoire heureuse face à des Marzannais dominateurs pendant toute la durée du match mais malchanceux face au but. Dominique Trigodet avait la tête des mauvais jours hier à Saint-Avé. L'entraîneur marzannais n'en revenait pas. Son équipe, dominatrice de bout en bout, a trouvé le moyen de perdre une rencontre largement à sa portée. Le score était rapidement ouvert par les Locaux. Suite à un corner, Le Robeler ratait complètement sa frappe. Le ballon ricochait sur le ventre de Fablet, qui marquait d'une manière peu académique (1-0, 4e). Marzan avait l'occasion d'égaliser cinq minutes plus tard mais Gougeon trouvait le poteau de Margueritte (7e). Un quart d'heure plus tard, Bachelier débordait sur le côté droit et centrait pour Nico. Ce dernier offrait un caviar à Fablet qui n'avait plus qu'à marquer (2-0, 21e). Pas vernis, les visiteurs espéraient repartir sur de bonnes bases après le repos. Mais Saint-Avé corsait rapidement l'addition sur un coup franc de 30 mètres de Chevance. Charrier, surpris par la trajectoire du ballon, ne pouvait que repousser le ballon en direction de Chenard, qui marquait de près (3-0, 53e). À vingt minutes du terme, Marzan bénéficiait d'un penalty pour une faute de Chevance sur Brossard. Gougeon le transformait sans trembler (3-1, 71e). L'écart se réduisait encore un peu plus tard. Le corner était suivi d'un cafouillage qui permettait à Gougeon d'inscrire un doublé (3-2, 80e). Mais Saint-Avé tenait bon pour s'adjuger sa deuxième victoire de la saison.

Arbitre: M.Giscard. BUTS. Saint-Avé: Fablet (4' et 21') et Chenard (53'); Marzan: Gougeon (71', s. p.et 80'). Avertissements. Saint-Avé: Le Robeler (88'). Marzan: Bompoil (47').

 

Ouest France - 10 décembre 2012

Cliquer sur l'article pour agrandir

 

Le Télégramme - 03 décembre 2012

DRH/ GP Marzan - Ploërmel FC (B) : 0-1. Le réalisme de Ploërmel

 

Les joueurs de la Garde du Pont de Marzan pouvaient nourrir quelques regrets à l'issue de cette rencontre disputée par Ploërmel. Les Ploërmelais, pour leur part, considéraient comme légitime cette victoire, au regard notamment du nombre important de situations en première période. Une équipe de Ploërmel donc plus réaliste, qui déflorait le score après 35 minutes de jeu, grâce au coup de tête de Denis, sur un corner de Larno. Précédemment, ce même Denis s'était distingué sur une frappe aux 18 mètres à côté (14e), et sur un ballon expédié au-dessus à la demi-heure de jeu (30e). De même, avant la pause, c'est aussi Larno qui obligeait Charrier, le gardien de Marzan, à sortir en corner. Pour Marzan, dans ce même lapse de temps, on retiendra surtout le face à face perdu de Oillic (2e) face au gardien, le coup de tête du même Oillic, mais sur la trajectoire du gardien (13e), et ce lob astucieux et ambitieux de Gougeon, des 40 mètres (16e), qui échouait de peu à côté.

Marzan domine en vain

En seconde période, les Marzannais devaient courir après le score, sans succès. Après que Larno, à l'heure de jeu pour Ploërmel, ait une nouvelle fois obligé Charrier à briller, tout comme Jallet (73e), c'est Marzan qui devait se créer plusieurs initiatives pour égaliser. Tout d'abord une tête de Rio (62e), une frappe de Lorieau (80e), ballon repoussé par le gardien et repris par Oillic, mais aussi sur une initiative de Oillic (83e) aux vingt mètres. Enfin, Gougeon (84e), d'un coup de tête au-dessus, et Oillic encore (90e), seul face au gardien, auraient pu arracher une égalisation pour Marzan, qui elle aussi n'aurait pas été finalement scandaleuse.

Arbitre: M.Urvoy. But. Ploërmel: Denis (35e). Avertissement. Ploërmel: Sakora (35e). Expulsion. Ploërmel: Huet (90e).

 

Le Télégramme - 26 novembre 2012

DRH/ CS Pluméliau - GP Marzan : 2-2. Marzan solide



Match de bonne facture entre deux équipes de milieu de tableau, le CS Pluméliau et la Garde du Pont de Marzan. Une équipe visiteuse qui fit illusion lors de la première demi-heure de jeu, ponctuant même cette maîtrise par un but de Bizeul après seulement seize minutes de jeu, en l'espèce une frappe pied gauche aux 25 mètres au pied du poteau. Par la suite, et dans cette euphorie ambiante, Marzan échoua même deux fois par Gougeon dans le deuxième quart d'heure. Les joueurs de Pluméliau de Patrice Véglio parvinrent néanmoins à égaliser après 31 minutes de jeu par Gardurner venu conclure un très beau mouvement collectif. 1-1 à la pause. Le score reflétait assez fidèlement la physionomie de cette période initiale. En seconde mi-temps par contre, les joueurs de Dominique Trigodet se montrèrent beaucoup plus entreprenants dans un match qu'ils contrôlèrent le plus souvent. Paradoxalement, c'est même au plus fort de l'emprise visiteuse que les locaux, par Nivet, prenaient l'avantage. Un ballon perdu aux vingt mètres et une frappe par-dessus la défense de Le Hellaye sur Nivet qui profitait de l'aubaine (65e).

Gougeon égalise

Avantage de courte durée puisque, onze minutes plus tard (76e), un centre en retrait de Degrez trouvait Gougeon pour une égalisation qui ne souffrait aucune contestation. Comme le nul du reste, qui faisait en fait plus les affaires de Pluméliau que celles de Marzan qui se retirait quelque peu frustré de ce score.

Arbitre: M.Jaouen. BUTS. Pluméliau: Gardurner (31e), Nivet (65e); Marzan: Bizeul (16e), Gougeon (76e).

 

Le Télégramme - 20 novembre 2012

Les échos des stades de Rhuys

 

Sarzeau: défaite logique

Défaite 1 à 3 de Sarzeau face à Marzan B en Coupe du conseil général. «Logique j'avais 15 absents. La priorité, c'est le championnat», précise Jean Luc Bertho, l'entraîneur. Buteur: Aurélien Amiot.

 

Le Télégramme - 19 novembre 2012

DRH/ GP Marzan - CS Bignan : 0-0. Totale neutralisation

 


Cette rencontre entre Marzan et Bignan, qui s'est soldée sur un match nul, ne ne restera pas dans les annales. Aucune situation digne de ce nom en première période, au cours de laquelle Bignan afficha sans doute une plus grande maîtrise technique, mais sans pour autant en tirer partie. Les hommes de Dominique Trigodet, dans le camp de Marzan, se contentèrent, eux, d'annihiler les initiatives adverses jusqu'à la pause. Changement de décor dès la reprise, avec une équipe de Bignan qui reculait et qui se montrait alors dangereuse sur des contre-attaques. Avec Kermorvant à la pointe de l'attaque, le danger rôda parfois devant le but de Marzan, mais sans aucune occasion véritablement tranchée. Par contre, les locaux de la Gardu Pont se créèrent deux situations très nettes. La première sur un centre de Brossard (61e), que Thacé, un peu court, ne put reprendre dans de bonnes conditions; la deuxième, huit minutes plus tard (69e), avec Gougeon qui exploitait un cafouillage devant le but de Bignan, mais échouait finalement sur le gardien...

Arbitre: M.Saulnier. Avertissement. Bignan: Borel (77e).

 

Le Télégramme - 12 novembre 2012

DHR/ Guénin Sports - GP Marzan : 0-3. Marzan en première période

 

Pendant que Marzan se donnait de l'air en s'imposant en terre guéninoise, l'équipe de Jérôme Launay, quant à elle, touche sérieusement le fond.


Et l'entraîneur reconnaît les faits: «L'équipe est dans une très mauvaise spirale et elle l'a encore démontré face à une équipe de bas de tableau. On attend toujours ce déclic qui pourrait faire rebondir notre équipe,» explique Jérôme Launay.

Le triplé pour Gougeon

Guénin prenait un très mauvais départ, et dès l'engagement sur un ballon mal appuyé en retrait, Gougeon profitait de l'opportunité pour aller inscrire le premier but (0-1, 1re). Pris a froid, les locaux se remettaient en ordre de marche et se créaient des occasions avec une tête et un tir cadrés de David Guégan (7eet 9e), et une frappe d'Hyppolyte (10e). Bizeul, d'une belle balle piquée du milieu de terrain, servait impeccablement Gougeon pour son doublé de la journée (0-2, 13e). Le ton était donc donné dans cette rencontre même si les plus belles occasions étaient du côté local, mais la réalité était tout autre. Et cela ne s'arrêtait pas là pour les pauvres guéninois qui encaissaient un troisième but à la demi-heure de jeu par l'intenable Gougeon, qui profitait d'une belle déviation de Oillic dans la surface pour tromper une nouvelle fois le jeune Jégat (0-3, 30e). Après une accalmie dans le jeu les deux équipes regagneront les vestiaires sur ce score. La seconde période aura un tout autre visage et sera d'ailleurs bien triste à voir. Marzan de son côté perdra la maîtrise du jeu quant à Guénin, elle cadrera en tout et pour tout, un seul tir, celui de Launay, à la 55eminute, mais Charrier sera sur la trajectoire du ballon. Pour Marzan ce résultat est très satisfaisant comme le confirme l'entraîneur Dominique Trigodet : «Ces quatre points nous font du bien. L'équipe sort d'une belle Coupe de France et reste sur une bonne dynamique». Pour Jérôme Launay le discours est sans ménagement : «On est à notre place au classement et si on ne gagne pas la prochaine rencontre, je ne vois pas comment l'équipe peut s'en sortir».

Arbitre: M.Samson Nicolas. BUTS. Marzan: Gougeon (1re, 13eet 30e). Avertissement. Guénin: D.Guégan (59e).

 

Le Télégramme - 05 novembre 2012

GP Marzan - ES Plescop : 0-1. L'ES Plescop plus opportuniste

«Au-delà d'un excellent résultat, c'est aussi une excellente opération comptable que nous réalisons ce jour». Mohand Houacine, l'entraîneur de l'ES Plescop, savourait à sa juste valeur ce succès acquis sur une seule réalisation en tout début de rencontre sur le sol de Marzan. En fait, l'équipe visiteuse parvint à concrétiser une fois ses temps forts par Pilia (8e), venu reprendre très intelligemment un centre de Le Trionnaire. Cette entrée en matière permit alors aux joueurs de Plescop de s'installer dans la confiance et de se créer d'autres occasions. En témoigne cette initiative de Le Lausque (21e), qui échouait sur le petit filet seul face au gardien mais également cette frappe de Caudal au ras du poteau (32e). Avant la pause, Le Trionnaire eut également deux belles opportunités pour donner une tout autre ampleur au score à la pause. Dans le même temps de cette période initiale, les joueurs de Dominique Trigodet se contentèrent de la portion congrue dans l'impossibilité de se créer la moindre situation. Changement de décor en seconde période, où Marzan releva le défi et se créa quelques situations sur coup de pied arrêté. Mais Plescop, en restant bien organisé défensivement, parvint à contenir la poussée d'une équipe de Marzan qui eut toutefois une balle d'égalisation à neuf minutes du coup de sifflet final. Gougeon échoua en effet sur le poteau dans cette balle d'égalisation qui aurait sans doute permis à Marzan d'arracher ce nul qui, finalement, ne vint pas.

Arbitre: M.Le Corguillé. BUT. Plescop: Pilia (8e). Avertissements. Marzan: Bizeul (20e), Oillic (51e), Kerouault (89e); Plescop: Dugast (89e).

 

Le Télégramme - 30 octobre 2012

Le Stade Pontivyen l'a échappé belle

 

Alors qu'il y a eu plusieurs surprises lors de ce sixième tour, le Stade Pontivyen aurait pu connaître pareille mésaventure si les attaquants marzannais avaient été un peu moins maladroits face au but de Fabrice Le Strat. Le gardien stadiste a été sauvé par son poteau, puis par sa barre transversale. En toute fin de match, le capitaine pontivyen était même tout heureux de voir le tir de Hugo Roncière sauvé sur sa ligne par son défenseur Mathias Le Pabic. Au nombre d'occasions nettes, c'étaient ainsi les pensionnaires de DRH qui étaient devant, même si Pontivy a globalement dominé en s'étant créé beaucoup de situations intéressantes comme cette action où le but valable de Mathieu Riou fut refusé à la surprise générale. «Je n'ai pas compris la décision de l'arbitre. C'est le gardien qui repousse le ballon dans mes pieds. Je marque et l'arbitre signale un hors-jeu», pestait le latéral gauche pontivyen. Heureusement pour le Stade Pontivyen, cela n'aura pas eu de conséquences sur le résultat de la rencontre.

Le Galliard: «Beaucoup de lacunes»

Devenus maîtres dans l'art du suspense, les Stadistes se sont déjà faits peur chez une DRH cette année. Sur la pelouse du FC Atlantique Vilaine, ils avaient déjà dû s'employer pour gagner 4-3. Dimanche, pour son quatrième déplacement de la compétition, le Stade Pontivyen a donc échappé de peu à une prolongation. Et comme l'indique Fred Le Galliard, ce parcours en Coupe est très loin d'être une promenade de santé. «Je n'arrive pas à expliquer nos faibles prestations cette année en Coupe de France. On a montré beaucoup de lacunes et c'est même inquiétant pour le championnat», regrettait l'entraîneur-joueur pontivyen. En total manque de réussite devant le but après l'ouverture du score de Diego Clédy, les attaquants jaune et noir devront en effet vite corriger leurs problèmes de finition pour éviter de se faire peur en championnat. Car, en DH, ces carences offensives se seraient sans doute traduites par une défaite.

 

Le Télégramme - 29 octobre 2012

Marzan (DRH) - Stade Pontivyen (DH) : 0-1. Marzan n'a pas saisi sa chance

Menés dès l'entame de match par le Stade Pontivyen (DH), les courageux Marzannais (DRH) se sont bien battus mais n'ont jamais pu rattraper leur but de retard.

À l'issue de la rencontre, les deux entraîneurs étaient d'accord sur un point. Malgré trois divisions d'écart, Marzan aurait mérité de jouer la prolongation hier après-midi. Si, sur le plan du jeu, les visiteurs ont très souvent eu la maîtrise du ballon, les occasions franches n'ont en revanche pas été légion pour le Stade Pontivyen. Au contraire, la Garde du Pont s'est procuré plusieurs énormes opportunités sans toutefois égaliser. Car Marzan a, en effet, couru pendant 83 minutes après le score.

Clédy profite de l'aubaine

À la suite d'une action côté gauche, le ballon arrivait dans la surface locale. Malgré l'absence de pressing, Dubot se précipitait et dégageait le ballon directement sur le torse de Clédy. L'attaquant pontivyen enroulait son ballon dans le petit filet opposé de Charrier pour l'ouverture du score (0-1, 7'). Pas démoralisés par cette entrée en matière ratée, les Marzannais avaient l'occasion de remettre les compteurs à zéro dans la foulée. Excellent hier, Aurélien Bizeul s'infiltrait dans la défense, décalait Roncière. Malgré une bonne position, ce dernier préférait centrer en retrait pour Ronan Thacé dont le tir venait s'écraser sur le montant gauche de Le Strat (9').

Kerrouaut touche la transversale

Dominateur, Marzan allait à nouveau toucher du bois suite à un centre raté de Kerrouaut qui venait s'écraser sur la barre (23'). La défense centrale stadiste (Jouannic-Rivalan) montrait des signes de fébrilité mais Marzan n'en profitait pas. Les contacts se faisaient plus rudes par la suite. Mellec, victime d'une entorse de la cheville, était obligé de céder sa place à la mi-temps au tout jeune Lejallé, 17 ans. Les pensionnaires de DH reprenaient des couleurs après le repos et s'offraient un nombre incalculable de situations dangereuses. Riou crut faire le break mais son but fut étonnamment refusé par l'arbitre pour une position de hors-jeu peu évidente de Clédy (68').

Le Pabic sauve Pontivy

Voyant les multiples tentatives de Le Peih (73'), Le Galliard (75'), Guéhenneux (77') et Le Helloco (84') filer hors du cadre et celles de Riou (76') et de Le Galliard (78') captées par Charrier, Marzan croyait de plus en plus à l'égalisation. Idéalement lancé par Roncière, Gougeon faussait compagnie à Jouannic et Rivalan avant de se présenter face à Le Strat. Mais l'attaquant tirait juste au-dessus de la transversale (89'). Dans le temps additionnel, les Locaux jouaient leur va-tout. Aurélien Bizeul était bousculé dans la surface. L'arbitre ne bronchait pas et le ballon revenait dans les pieds de Roncière. Mais Le Pabic revenait sauver sur sa ligne (90'+2). Ce qui assurait une qualification au bout du suspense pour des Pontivyens qui auraient dû se mettre à l'abri beaucoup plus tôt.


Fiche technique
Arbitre: M.Brisseau. Spectateurs: 250. BUT. Pontivy: Clédy (7').
Avertissements. Marzan: Kerrouaut (54'). Pontivy: Le Peih (24').
MARZAN: Charrier (cap) - Lorieau, Mellec (Le Jallé, 46'), Al. Bizeul, Bompoil - Dubot - Brossard, Au. Bizeul, Kerrouaut (D. Thacé, 71') - R. Thacé (Gougeon, 53'), Roncière. Entraîneur: Dominique Trigodet.
PONTIVY: Le Strat (cap) - Tanguy, Jouannic, Rivalan, Riou - Le Galliard, Guéhenneux, André (Le Helloco, 66'), Larbi (Jugant, 66') - Le Peih (Le Pabic, 79'), Clédy. Entraîneur: Frédéric Le Galliard.


Ouest France - 29 octobre 2012

 

"LE STADE PONTIVYEN S'EN SORT BIEN !" (cliquez sur le lien)

 

Le Télégramme - 27 octobre 2012

Coupe de France/ Marzan (DHR) - Stade Pontivyen (DH). Plus équilibré qu'il n'y paraît?



 A priori, l'affaire devait être vite pliée pour le Stade Pontivyen de Fred Le Galliard, invaincu cette saison. Voilà bien l'argument «massue» qui plaide en faveur du «gros» alors que, dans son coin, le Petit Poucet fourbit ses armes, dont celle de la ruse pour faire chuter l'ogre en question. Dominique Rigodet, l'entraîneur marzannais qui a connu semblable aventure avec Saint-Dolay il y a quelques années, se gausse déjà du bon coup qu'il y a à faire. «Il faut être réaliste. Nos chances se situent à 10% même si le match est chez nous. Et pour les jouer à fond, il faudra: 1. Que l'adversaire ne soit pas à 100% de ses capacités; 2. Que la chance daigne nous sourire; 3. Faire montre d'une solidarité exemplaire pendant 90 ou 120 minutes. Ça fait beaucoup mais il y a au bout un billet pour le 7e tour, ce qui constituerait un fait unique dans l'histoire du club. En soit, c'est déjà largement suffisant pour motiver les troupes».

Match piège

Ce 7e tour est également l'une des obsessions de Fred Le Galliard qui en a fait un objectif de début d'exercice : «Dans l'a priori, c'est un tirage favorable. Mais il ne le sera vraiment que lorsqu'on aura le ticket du prochain tour en poche. Pour nous, c'est un devoir de passer. Mais on peut très bien rivaliser avec le leader de la DH et tomber devant une DRH. Car, pour Marzan, une DH dans un tel contexte ne doit pas être inaccessible. C'est toute l'équation à résoudre». Et Fred Le Galliard de se souvenir des tours précédents, notamment des trois derniers contre Auray, Redon et Frémur-Fresnaye «où nous étions passés ric-rac». De quoi inspirer les Marzannais et leur donner des idées?

Demain, 15 h.

 

Le Télégramme - 26 octobre 2012

Marzan (DRH) - Stade Pontivyen (DH). Des interrogations côté pontivyen

 

Pour ce déplacement à Marzan, Frédéric Le Galliard a des doutes quant à la participation de Morlan et Le Pabic, sans oublier Tanguy et Riou. La décision sera prise lors de l'ultime entraînement. Du côté de Marzan, Niol, convalescent d'une élongation, ne sera pas de la fête. En revanche, Dominique Trigodet, l'entraîneur marzannais, récupère l'un des buteurs maison en la personne de Gougeon, absent dimanche dernier à Redon. Pour le reste, l'équipe restera articulée autour des joueurs habituels.
Le groupe stadiste: Le Strat, Vilain (g); Tanguy (?), Jugant, Jouannic, Le Pabic (?), Rivalan, Riou (?), Le Helloco, André, Guéheneux, Le Galliard, Larbi, Clédy, Morlan (?), Le Peih.
Le groupe de Marzan : Lorieau, Alexandre Bizeul, Mellec, Bompoil, Le Jallé, Dubot, Aurélien Bizeul, Roncière, Brossard, D. Thacé, Kerrouault, R. Thacé, Gougeon. Les 15e et 16e joueurs restent à désigner.

Match dimanche, à 15h, à Marzan.

 

Ouest France - 26 octobre 2012


"MARZAN VEUT SON EXPLOIT"  (cliquez sur le lien)

 

Ouest France - 25 octobre 2012

Coupe de France : Marzan reçoit le Stade Pontivy - Marzan

 


Ange Seignard est un président comblé avec une qualification pour le 6e tour de la Coupe de France, sa formation recevra le Stade de Pontivy.

 

Après avoir passé cinq tours face il est vrai à des adversaires hiérarchiquement inférieurs, la GP Marzan s'attaque à un gros morceau puisqu'il s'agit du Stade Pontivyen qui évolue en Division d'Honneur. Ce dernier qui avait terminé premier de son groupe en DDE joue dorénavant au plus haut échelon de la ligue et fait bonne figure en se classant 6 e .

L'équipe du président Ange Seignard ne sera pas la favorite même si elle joue à domicile. Sa chance est minime mais connaissant la mentalité des joueurs locaux, ceux-ci ne se vont pas se présenter en victimes mais vendront sûrement chers leur peau. De plus, si le public joue le 12 e homme, il est permis de rêver... réponse sur le carré vert aux alentours de 17 h.

Pour ce qui est du championnat, la formation drivée par Dominique Trigodet est dans la moyenne avec une victoire, deux nuls et une défaite. Son classement, elle est à la 9 e place, n'est pas trop significatif car elle a un match en retard pour cause de qualification en Coupe de France. Dimanche dernier, les Rouge et Noir ont ramené un nul méritoire de leur déplacement à Redon, solide leader, qui vient de perdre ses deux premiers points après quatre victoires.

Dimanche 28 octobre, à 15 h au stade municipal.

 

Site www.foot56.fr - 25 octobre 2012

 

Coupe de France - GP MARZAN veut rajouter un épisode

 

Arrivés, pour la première fois de leur histoire, au sixième tour de la Coupe de France, les Marzannais auront affaire à un adversaire de taille : le Stade Pontivyen FC. Si leurs chances sont plutôt minces, ils feront leur possible pour repousser le record du club encore un peu plus loin.


Franck Brossard, attaquant de la GP Marzan, cherchera à briller devant son public et son entraîneur, Dominique Trigodet (avec la casquette, au fond à droite).

Franck Brossard, attaquant de la GP Marzan, cherchera à briller devant son public et son entraîneur, Dominique Trigodet (avec la casquette, au fond à droite).

 

« J’aurais bien aimé tomber sur un adversaire encore plus gros. » Dominique Trigodet, coach de la Garde du Pont de Marzan, a de l’appétit. Rassurez-vous, il sait pertinemment que lui et ses hommes auront du mal à finir leur assiette ce dimanche, lors de la réception du Stade Pontivyen FC, évoluant en DH. Les trois divisions d’écart se feront sentir, c’est une évidence, mais l’entraîneur marzannais croit en sa bonne étoile. « Quitte à se faire éliminer, j’aurai bien vu le Vannes OC venir ici, ou encore la GSI Pontivy de mon ami Nicolas Scourzic. Là, en accueillant une DH, je me dis que la porte est très légèrement entrouverte. Nous avons une petite chance de nous engouffrer dans la brèche et nous la jouerons à fond ».
Contenir les Pontivyens sera la principale consigne, côté marzannais. Dominique Trigodet évoque pourtant la réunion de plusieurs facteurs pour venir à bout d’un Stade Pontivyen FC « qu’on dit très costaud », insiste-t-il. « Déjà, nous devrons soigner l’entame et les faire douter le plus possible. Pour rêver d’exploit, il faudra qu’eux ne soient pas à 100% et que nous, nous sachions saisir notre chance. J’espère que nous ne perdrons pas le ballon trop vite lorsque nous l’aurons dans les pieds. Si nous parvenons à leur en chiper quelques uns, nous devrons faire preuve de lucidité. »


« Il faudrait jouer à vingt-deux ! »

Les Marzannais d’Alexandre Bizeul devront faire corps pour espérer tenir tête au Stade Pontivyen FC

Les Marzannais d’Alexandre Bizeul devront faire corps pour espérer tenir tête au Stade Pontivyen FC

 

Dans les rangs de Pontivy, Frédéric Le Galliard, entraîneur du Stade, se méfie de cette opposition sur le sol marzannais, « qui a tout pour être un match piège. Marzan est une équipe qui évolue depuis longtemps en DRH et qui possède de bons joueurs. Nous avons déjà affronté deux formations de niveau similaire, Auray (DSR) et Redon (DRH), et aucune n’avait fermé le jeu. Là, ce sera peut-être différent. Nous tomberons probablement sur une équipe regroupée derrière. Il nous faudra donc être patients et ne pas leur laisser une chance d’y croire ».
C’est pourtant sur le scénario inverse que compte Dominique Trigodet, conscient du potentiel pontivyen. « Nous n’arriverons pas à tous les cadenasser et nous ne pourrons pas nous mettre à deux sur chaque joueur. Sinon, il faudrait jouer à vingt-deux ! La marche est haute, certes, mais nous ne nous présenterons pas comme des victimes. » Pour espérer voir le Vannes OC ou une Ligue 2 débarquer au prochain tour, la GP Marzan n’a plus qu’une solution : réaliser le crime parfait. Et ainsi faire la une des archives du club…

Régis Cogard


GP Marzan, saison 2012-2013.
GP Marzan, saison 2012-2013.


Stade Pontivyen FC, saison 2012-2013.

Stade Pontivyen FC, saison 2012-2013.

 

Le Télégramme - 22 octobre 2012

FC Atlantique-Vilaine - GP Marzan : 1-1. Le FCAV accroché


Le match démarre sur un bon rythme. Une passe en retrait hasardeuse de Leparoux est interceptée par Thace qui se fait contrer par Phily (5e). La réaction ne se fait pas attendre. Une tête de Richard est superbement détournée sur la barre transversale par Charrier. Le ballon revient sur Richard qui ne cadre pas (7e). Les locaux poussent et ne tardent pas à concrétiser. Un centre de Richard est repris par Guillaume, seul aux six mètres (14e). Marzan est dominé mais joue en contres. Thace, bien lancé plein axe, frappe à côté du but (25e). Même chose dans le camp adverse lorsque Guillaume est contré par Charrier (38e). Les locaux sont pris à froid à la reprise. Roncière déborde sur la gauche, son centre est repris par Lorieau pour l'égalisation (47e). La lutte pour la possession de balle est âpre mais régulière. Charrier s'interpose devant Guillaume (52e). L'entrée de l'entraîneur-joueur, Sidibé, donne encore plus de poids à l'attaque redonnaise. Il se met immédiatement en action mais son tir passe au-dessus de la barre (59e). Puis, une tête de Richard est bien captée par Charrier (73e). Devant une défense solidaire, Redon n'y arrive pas. Marzan ne se contente pas de défendre et lance des contres parfois dangereux. Redon perd ses deux premiers points face à une équipe morbihannaise accrocheuse.

 

Arbitre: M.Prenveille (Saint-Jean-sur-Couesnon). BUTS. FC Atlantique-Vilaine: Guillaume (14e); Marzan: Lorieau (47e)

 

Maville Redon - 22 octobre 2012

Redon accroché par Marzan


Le défenseur redonnais Maxime Pertuisel, aux prises avec un attaquant morbihannais. Pierre Joly

Le défenseur redonnais Maxime Pertuisel, aux prises avec un attaquant morbihannais.© Pierre Joly


DRH. Redon - Marzan : 1-1. Après avoir ouvert le score, Redon s'est fait rejoindre juste après la pause. Dommage.
Même si les Redonnais ne s'attendaient pas à une rencontre facile contre Marzan, qui venait de se qualifier en Coupe de France, ils entendaient bien aligner un cinquième succès. D'autant qu'ils présentaient dans la charnière défensive une recrue, Bilal, frère de l'entraîneur qui arrive du Poiré-sur-Vie. Et qu'ils espéraient bénéficier de l'effet Coupe.

Leurs espoirs ont été déçus, malgré un départ encourageant qui aurait dû les mettre en confiance. Après une passe en retrait hasardeuse de Leparoux à son gardien, le FCAV manqua d'ouvrir le score avec une superbe tête de Richard, déviée par Charrier sur sa transversale et une reprise de Wardroper hors du cadre. Ce fut chose faite à la 14e, avec un débordement de Richard dont le centre fut repris à bout portant par Guillaume. Un Guillaume qui faillit récidiver à la 38e. Mais, faute de poursuivre son action, il n'inquiéta pas Charrier. Entre-temps, Marzan s'était repris et occupait mieux le milieu de terrain, profitant de la fébrilité défensive des Redonnais pour placer des contres. Thace, seul aux 18 mètres, manqua un but facile (25').

Dès la reprise, Marzan profita d'une grosse erreur de marquage pour revenir au score. Lorieau, étrangement seul devant le but de Phily, reprit à bout portant un centre de Roncière. Un Phily qui n'eut plus à intervenir malgré quelques approximations de sa défense. Dès lors, Redon poussa avec un pressing de chaque instant. Mais, Marzan, habité par l'esprit coupe et un courage sans faille, fit front, endiguant les assauts redonnais. Un bon tir de Guillaume sorti par Charrier (52'), une tentative d'Ahmed Sidibé au dessus (59'), un ballon relâché par Charrier (65'), une tête de Sidibé (73') et quelques ballons chauds devant le but de Marzan. Rien n'y fit. L'efficacité n'était pas redonnaise face à de solides Morbihannais.

 

FCAV REDON SAINT NICOLAS - MARZAN : 1-1 (1-0).

Arbitre : M. Prenveille.

BUTS. Redon : Guillaume (14'). Marzan : Lorieau (47').

 

Ahmed Sidibé (FCAV) : « Je suis déçu d'avoir abandonné deux points devant Marzan. Nous avions tout fait pour gagner ce match. Nous avons eu les meilleures occasions, mais n'avons pas su les mettre au fond. Il y a eu aussi de la fébrilité défensive. »

 

Dominique Trigodet (Marzan) : « Je craignais cette rencontre, après notre qualification en Coupe de France qui laisse souvent des traces. Nous avons été surpris d'entrée de jeu, mais nous avons su nous rebeller avec le mental et un esprit combatif. On a souvent gêné Redon par le passé et on venait pour un résultat positif. Ce nul nous satisfait. Place à la coupe de nouveau. »

  
1-3
GP MARZAN VETERANS / MONTAGNARDS DE SULNI environ 12 heures
GP MARZAN VETERANS / MONTAGNARDS DE SULNI : résumé du match environ 12 heures
1-2
VENETES V.S.L / GP MARZAN VETERANS 3 jours
VENETES V.S.L / GP MARZAN VETERANS : résumé du match 3 jours
F
ALLAIRE 2 (D3) / GP MARZAN B 8 jours
ALLAIRE 2 (D3) / GP MARZAN B : résumé du match 8 jours
ALLAIRE 2 (D3) / GP MARZAN B 11 jours
Dynosoja Rolec est devenu membre 12 jours
5-2
U.S. ST ARMEL / GP MARZAN C 13 jours
U.S. ST ARMEL / GP MARZAN C et 2 autres : résumés des matchs 13 jours
3-1
GP MARZAN B / LE GUERNO SA. 13 jours
3-5
GP MARZAN A / U.S. ARRADON 13 jours
2-9
A.S. TREFFLEAN / GP MARZAN VETERANS 19 jours
A.S. TREFFLEAN / GP MARZAN VETERANS et 4 autres : résumés des matchs 19 jours
6-1
AV. THEIX / GP MARZAN VETERANS 19 jours

DATES A RETENIR

- Samedi 3 Mars 2018 : Repas du club - Salle Polyvalente

- Samedi 10 Mars 2018 : Tournoi de Palets - Salle Omnisports

- Samedi 7 Juillet 2018 : Repas + Feu d'artifice